Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le domaine de Geneste en bord de Garonne : serpent de mer villenavais

Publié le par Citoyen

ARTICLE DE SUD-OUEST ICI

 

 

 

Le projet de la Plantation, rebaptisé Domaine de Geneste, est un serpent de mer. Ce projet devant mêler habitat et complexe de standing avait, à l’origine, été évoqué par Monsieur Bez avant que ce dernier ne revende les terres à Vizzion Europe, actuel porteur du projet.

 

 

 

http://www.stepstone.be/upload_be/logo/V/logoVizzion_Europe_SA_5372BEN.gif

 

 

 

Le Domaine de Geneste est un projet d’envergure qui s’étendrait sur un des derniers espaces boisé de Villenave d’Ornon. Le but est, d’après les porteurs du projet, de dynamiser le Bourg en proposant diverses infrastructures à ses habitants (crèche, annexe de la Médiathèque, …), de favoriser un développement foncier de la commune par la construction de nouveaux logements et de créer un essor économique sur le territoire communal à travers la création d’emplois et d’activités liées à un complexe de luxe comprenant un golf.

Ces considérations liées à l’emploi et à l’accessibilité sont le principal atout de ce programme immobilier. En effet, le Bourg de Villenave d’Ornon fait figure de parent pauvre au sein de la commune en matière d’infrastructures comparativement au reste du territoire. Un tel projet est donc présenté comme étant de nature à doter le Bourg de certaines infrastructures tout en dynamisant économiquement cette partie de Villenave d’Ornon.

L’ambition affichée par le Maire et par Vizzion Europe est de proposer un ensemble de haute valeur environnementale.

 

 

http://www.vizzion-europe.com/img/project/a_geneste/new_big_04.jpg

 

 

 

Néanmoins, un tel projet n’est pas viable socialement, économiquement et écologiquement.

Il est vrai que le Bourg de Villenave d’Ornon est un territoire délaissé depuis trop longtemps. Toutefois, l’espace sur lequel se localise le projet est excentré par rapport à la place Marc Dulout qui constitue le centre véritable du Bourg. Cela contribue donc à décentrer un espace, le Bourg, qui ne communique déjà que difficilement avec les quartiers de Chambéry et du Pont de la Maye. En outre, les activités et infrastructures ne seraient aisément accessibles qu’aux personnes résidant au sein du nouveau Domaine de Geneste.

Le projet évoque également la création d’un Golf et d’un éventuel complexe luxueux destiné à redynamiser économiquement le territoire communal par le biais d’emplois directs ou induits. Toutefois, de tels complexes existent déjà à proximité qu’il s’agisse des Golfs de Pessac ou de Bordeaux Lac mais également des Sources de Caudalie à Martillac. Il semble donc difficile de rivaliser avec des équipements clairement reconnus au niveau national et international et la viabilité économique du projet n’est donc pas garantie à long terme. En outre, le projet étant situé à la périphérie de la commune, les visiteurs pourraient ne pas pénétrer à l’intérieur du territoire et les seuls bénéficiaires seraient les détenteurs de ces équipements.

Ecologiquement, ce projet met en péril un des derniers espaces boisés et naturels de Villenave d’Ornon. Depuis une dizaine d’années, la commune a connu nombre de bouleversements urbanistiques. Parfois nécessaires, mais toujours coûteux du point de vue de la nature. La zone sur laquelle doit être réalisé le projet est classée Natura 2000, elle est donc un refuge pour la biodiversité au sein d’un espace urbain relativement dense. Les espèces menacées qu’elle abrite doivent donc être protégées.

Pour finir, une rapide recherche sur le compte de Monsieur Sefik Birkiye semble inciter à la prudence.

 

 

http://www.vizzion-europe.com/img/project/a_geneste/new_big_05.jpg

 

 

 

Un projet viable économiquement, socialement et écologiquement consisterait en une mise en valeur de cet espace à travers la réalisation d’un parc, d’une réserve à ciel ouvert. Ce projet assurerait la préservation de la biodiversité tout en permettant son libre accès aux administrés et visiteurs, ce qui ne sera pas le cas si un Golf venait à être réalisé car les habitants seraient d'une certaine façon dépossédés d’un espace naturel.

La création d’un parc, s’accompagnerait de la création de cheminements pour les vélos et les piétons. Une faible part pourrait être consacrée à des immeubles d’habitation garantissant une mixité sociale et à quelques boutiques destinées à promouvoir et à sauvegarder l’artisanat, voire le commerce équitable. Cet espace «habité» serait réalisé avenue Mirieu de la Barre afin de rester en contact avec le Bourg actuel. Cela contribuerait à sauvegarder un espace naturel, un des derniers de la commune, tout en dynamisant le Bourg par l’arrivée raisonnable de nouveaux habitants et de commerces.

Les infrastructures communales nécessaires devraient être réalisées autour de la Place Marc Dulout, dans le cadre de son futur réaménagement, ou sur le domaine de la Junca.

 

 

 

 

Le territoire de Villenave d’Ornon doit être géré avec attention car ses ressources naturelles ne sont pas inépuisables. En outre, un projet de telle ampleur provoque fatalement des déséquilibres. Dans l’état actuel des choses, tout n’a pas été pensé en profondeur d’un point de vue social, économique et environnemental. Ne serait-ce qu'en terme d'infrastructures routières, il est aisé d'envisager les désagréments futurs pour les villenavais qui souhaiteront se rendre dans les commerces de la zone de la plantation.

Il serait également intéressant d’aménager un espace accessible aux habitants du sud de la C.U.B. qui serait un pendant du domaine de Bordeaux Lac.

L’avenir écologique et social des habitants du Bourg et plus largement des Villenavais ou des habitants du sud de Bordeaux ne saurait être pris à la légère et mérite une vraie vision d’avenir.

Commenter cet article

Michel 14/01/2020 22:46

Construire c'est bien, mais là au niveau deplacement automobile c'est tres difficile regarder sur une appli GPS aide a la conduite et vous allez comprendre , notamment les heures de pointe.Voilà c'est l'éternel problème .