Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le PLU 3.1 : c'est aussi à Villenave et à vous de jouer !

Publié le par Citoyen

Dixit la Cummunauté Urbaine de Bordeaux :

 

 

15 novembre 2010 : lancement de la première révision du PLU 3.1

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Communauté Urbaine de Bordeaux (La Cub) avait succédé au Plan d’Occupation des Sols (POS) en juillet 2006. De réglementaire le document d’urbanisme est devenu stratégique.

Depuis, il a fait l’objet d’évolutions dans le cadre de procédures de modification et de révision simplifiée.

La décision d’engager une révision générale du PLU a été adoptée par le Conseil de Communauté le 24 septembre 2010

Cette procédure doit tenir compte à la fois du contexte local (notamment révision du SCOT en cours) et des récentes évolutions législatives. Ainsi le PLU de La Cub doit intégrer le PLH (Programme Local de l’Habitat) et le PDU (Plan des Déplacements Urbains) et deviendra le PLU 3.1.

 

 

Pour VOUS faire entendre, rien de plus simple, il vous suffit de participer en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.participation.lacub.fr

 

Je n'ai pas pu assister à la dernière réunion de concertation organisée mais voici le texte que j'avais écrit suite à la première réunion à laquelle j'avais participé. 

 

La première réunion villenavaise sur le PLU 3.1 s'est tenue hier. J'y étais présent en tant que Conseiller du quartier ouest et une soixantaine de personnes avaient répondu à l'appel.

 

Une première relativement réussie puisque les citoyens étaient écoutés et pouvaient débattre entre eux en vue de proposer une synthèse de leurs propositions.

Reste maintenant à espérer que ces consultations serviront prises en compte dans le futur.

 

La méthode reste relativement floue et parfois obscure en raison d'un vocabulaire parfois obscur (PLU 3.1, métropole 3.0, métropole des 5 sens, ...) et l'on perçoit mal quelles pourront être les modalités de mise en oeuvre d'un PLU communautaire qui aura à organiser des espaces différents et dont la mise en oeuvre sera forcément complexe.

Si certains se sont étonnés de l'absence de propositions de la part de la CUB, c'est surtout l'absence de bilan sur le PLU existant qui se révèle étonnante.

 

Il est ressorti des échanges que la segmentation urbaine entre les quartiers reste un écueil pour Villenave d'Ornon et que l'attention doit être accordée aux liaisons et transports dans la commune et vers l'extérieur.

Des remarques concernaient également les stationnements sur les nouveaux programmes immobiliers, la cohérence architecturale et paysagère.

 

Il sera important de voir quelles pourront être les améliorations sur le territoire communal et quel accueil sera réservé à nos observations lors des prochaines réunions.

 

 

Le nouveau PLU fait en tous les cas un peu peur en raison de certains désagrément déjà connus des villenavais : circulation difficile, constructions anarchiques, faible activité économique, problèmes de stationnements, etc 

Commenter cet article
N
VILLENAVE D'ORNON. J'y vis depuis plusieurs années, et voici mon avis le plus objectif possible et indépendamment de toutes opinions politiques.<br /> Points positifs : commerces nombreux et agréables. Proximité de Bordeaux et nombreux bus pour y accéder.<br /> Points négatifs : <br /> Circulation routière très difficile, notamment aux heures de pointes.<br /> Il y a très peu d'espaces verts et une destruction massive des quelques zones boisées. L'urbanisme et l'immobilier sont de mauvaise qualité et anarchiques ; bétonisation à outrance. Pas de centre ville. Destruction et disparition de l'habitat traditionnel et ancien. Ville peu sécurisée, notamment la nuit (pare-brises cassés, nombreux actes de vandalisme). Ville laide et peu agréable à habiter. Aussi, j'envisage très sérieusement de déménager.
Répondre
C
Votre avis est malheureusement de plus en plus partagé par de nombreuses personnes. <br /> La circulation se dégrade effectivement, de même que la sécurité (ou le sentiment d'insécurité). <br /> Le manque de centre ville n'est pas de mon point de vue un handicap, ce pourrait même être une force pour peu que le Pont de la Maye, le Bourg et Chambéry soient correctement desservis et proposent des commerces de qualités. Ce n'est malheureusement pas le cas, Chambéry reste à l'abandon et coiffeurs et pizzerias prolifèrent.